Le dieu Grognon et la tête maudite

57...Magda...

Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike Certains droits réservés.

18 commentaires

Jean_Baptiste_Crocodile a dit :

Oh ! Mais voilà une page magnifique ! Encore une ! Regardez les doigts ! Quelle précision et quelle justesse dans les détails !

Et quelles expressions : Magda horrifiée par la tête qui traîne là hors champ, Alvaro fatigué, le regard noir (le modelé de la tête, quel art ! qualité “gravure” ! ) et encore Magda !

C'est la page de Magda, juvénile, sensuelle, … on abandonne un court instant les meurtres et les mystères pour jouir … de l'instant présent !

Un coup de chapeau à Nada !

12 déc. 2014

Duanra a dit :

Gloup ! :-)

12 déc. 2014

lagae a dit :

RRhô…Trop beau! chaque case est un chef-d'oeuvre! Et la belle Magda…

13 déc. 2014

Gambit a dit :

Magda est belle et sexy, mais le visage d'Alvaro est splendide. Très belle planche, en effet.

13 déc. 2014

Un visiteur ("R") a dit :

On a carrément changé d'ambiance, là … C'est réussi !

13 déc. 2014

Jean_Baptiste_Crocodile a dit :

Nada, empêchée, m'a demandé de la remplacer.

Duanra : Gloup, en effet !

Lagae : bien d'accord avec toi, chaque case est superbe !

Gambit : oui Magda est super canon ! Et dans chaque cm² de cette page il n'y a rien à jeter !

“R” : c'est une petite pause dans le récit, les héros sont fatigués et aspirent au repos, à moins que … ;-)

Je vous remercie de vos coms et je m'associe sans réserve à vos éloges ! Vive Nada ! Nada est grande !

13 déc. 2014

Nada a dit :

Merci à tous ça fait chaud au coeur…de vous lire. Gambit Alvaro est mon chouchou!!

13 déc. 2014

Drox a dit :

Magnifique ! Et les dessins aussi ^^

14 déc. 2014

J8B a dit :

Je suis presque de l'avis de tout le monde, mais je vais être un peu tatillon.
Les dessins des personnages sont superbes, par contre le lit semble bâclé à côté du reste. Ce qui ne se voyait pas sur certaines pages précedentes, saute aux yeux direct étant donné que le lit est au milieu de la page et occupe une case à lui tout seul. La couverture du lit aurait mérité plus de soin.
A part ça j'adore tout le reste, la façon dont tu as fait les plis sur les vêtements est vraiment sublime ,les expressions des visages sont magistrales et la page superbement habillée.

(ça va, j'ai pas trop l'air de regarder trop souvent les émissions sur le tatouage :p)

15 déc. 2014

Nada a dit :

Drox : merci ^^

J8B…oui tu as s'en doute raison mais aujourd'hui il y a urgence…peu importe ce lit..pourvu que l'émotion et les sentiments passent.

15 déc. 2014

Rosto a dit :

Ma-gni-fi-que! mention spéciale pour Alvaro en case 2 et pour la case…5 :-)

15 déc. 2014

J8B a dit :

Alors c'est réussi, les émotions passent très bien. ;)

15 déc. 2014

Jean_Baptiste_Crocodile a dit :

J8B pose un problème intéressant : les cases d'une BD doivent-elles obéir à une espèce d'unité esthétique ? Plus particulièrement, dans une BD réaliste où l'anatomie, l'expression et les costumes sont représentés dans un souci de vraisemblance et avec beaucoup de précision, peut-on se permettre des cases stylisées, au dessin schématique ?

On peut défendre la rupture de ton pratiqué par Nada en invoquant un principe de juste pondération : seul ce qui est important doit recevoir un traitement réaliste et soigné parce là sont les émotions et les significations principales.

Représenter par exemple les motifs du couvre lit risquerait de captiver l'attention du lecteur et le distraire de l'essentiel.

Inversement, schématiser lit et couvre lit retire du poids à la case 4. De sa vue très brève, le lecteur ne retient que “lit-ils vont se coucher”. N'est-ce pas suffisant ?

15 déc. 2014

Mosc a dit :

Une planche fameuse, c'est certain !… Comme les autres l'ont dit avant moi, le visage d'Alvaro est parfait, et ne parlosn pas bien sûr de la dernière case… Une dernière case qui laisse Alvaro sans voix, d'ailleurs, alors qu'il démarrait au quart de tour, avec ses questions, ses exigences… comme quoi, les femmes savent y faire quand elles ne veulent pas répondre, ou que ce n'est pas encore le moment…

C'est curieux, dans cette page, les rôles que les deux personnages occupaient auparavant semblent inversés… Alvaro, dans tout le premier chapitre et le début de celui-ci avait un côté rêveur, naïf, il se perdait dans ses inquiétudes, sur le sort de Ras', puis sur celui de Vera, ainsi que dans les vapeurs éthyliques… Quand à Magda, elle semblait être la seule à tout maîtriser, elle était sûr d'elle, parfois même plutôt froide…

Et là, le visage d'Alvaro, très travaillé, s'est fermé, presque vieilli, mûri, il est sérieux, soudain, il veut en savoir plus, et n'attendra pas plus longtemps pour ça ! Il a mûri, sans doute après le récit de Ras' où il se fait presque paternaliste avec lui à la fin…

Magda, elle, d'un coup, (re)trouve toute l'innocence d'une jeune fille (enfin, l'innocence, l'innocence, nous nous comprenons…), se met à nu, son regard en dernière case est sans doute le plus doux qu'on lui ait jamais vu dans cette histoire…

Un petit mot sur la fameuse case centrale, c'est vrai qu'elle dénote, à côté de l'aspect quasi hyper-réaliste de certaines images… mais c'est souvent le cas dans le dessin de Nada, je trouve, un équilibre entre une précision extrême et un dessin beaucoup plus simple, beaucoup plus rond… Cet équilibre est très réussi, il mêle grande rigueur et expressionnisme total.

Bref, un très long commentaire, à la fois pour une page des plus réussie et pour un webcomics tout entier qui l'est autant…

16 déc. 2014

Nada a dit :

Mosc je reste sans voix, oui il y a ambivalence dans mon dessin et c'est ce que j'aime faire…

16 déc. 2014

andy42 a dit :

La dernière planche est particulièrement superbe (travail toujours aussi nickel de toute façon). Je me joins aux autres pour applaudir des deux mains :)

17 déc. 2014

Dino a dit :

Planche superbe en effet. Alvaro existe vraiment sur cette page et Magda j'aimerais la rencontrer…et je dois pas être le seul.

19 déc. 2014

Nada a dit :

Merci Andy^^

Merci Dino…et merci pour Magda!!!

19 déc. 2014