Le dieu Grognon et la tête maudite

19.l'ombre du Jaguar

Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike Certains droits réservés.

12 commentaires

Nada a dit :

Vite , vite, fuyons! la vaillante petite coccinelle reprend du service!!!

20 févr. 2014

Jean_Baptiste_Crocodile a dit :

J'ai un faible pour cette page, avec ces tentacules de brume qui s'étirent démesurément, ce mélange de prosaïsme (la voiture qui fait vroum) et de décor cauchemardesque.

21 févr. 2014

Gambit a dit :

Et la coccinelle file au loin… La zone grise (le flou) donne un bon dynamisme! Extra!

21 févr. 2014

Duanra a dit :

Superbe !

21 févr. 2014

lagae a dit :

Ouaip! Superbe…Mais pas de dieu Jaguar alors?

22 févr. 2014

Dino a dit :

superbe l'effet de la brume. On dirait une main de squelette qui tente de retenir la voiture.

22 févr. 2014

Rosto a dit :

Terrible, l'effet de brume…! Que nous réserves-tu pour la suite, Nada?

22 févr. 2014

Nada a dit :

Moi aussi JBC j'ai un petit faible pour cette planche!!!

Gambit :-) merci!!

Duanra :-) merci aussi !!!

Lagae : ce scénariste nous joue des tours et des détours……

Dino : c'est exactement ça ! ! ! ! Cette main squelettique de brume tente de retenir Alvaro et Quesada.

Rosto : merci, on verra bien ce que nous a concocté JBC!!!

22 févr. 2014

Drox a dit :

Moi aussi j'ai envie de conduire une coccinelle au clair de lune !

22 févr. 2014

Chag a dit :

cette planche….c'est la classe…THE classe

23 févr. 2014

Nada a dit :

Drox : ….poursuivi par un dieu Jaguar affamé et grognon…..

Chag : merci ça me touche :-)

23 févr. 2014

Un visiteur (JBC) a dit :

Ne sois pas déçu, Lagae, nos héros ne pourront pas toujours fuir devant ces créatures malfaisantes qu'une conception étriquée de la nature et une surestimation de leurs pouvoirs relèguent dans l'Olympe azuréen ou dans l'enfer démoniaque …

Mais c'est trop tôt pour eux ! Le combat serait par trop inégal ! Il leur faudra se préparer, s'entraîner et peut être se découvrir des ressources qu'ils ignoraient !

Mais … chut ! Plus un mot ! Laissons le récit couler naturellement vers son terme …

23 févr. 2014